La maîtrise de l’innovation : innovez ou périssez!

Si vous n’innovez pas vous périssez. Si vous innovez mal vous périssez. Vous n’êtes pas convaincu de cette idée? Alors lisez la première partie de cet article.

Sinon passez directement à la première action du texte et apprenez à intégrer l’innovation continue. Nous étudierons les principales notions du Lean Startup pour innover maintenant!

Pour profiter au maximum de cet article vous devez avoir défini le pourquoi ainsi que les objectifs de votre entreprise. Si ce n’est pas le cas nous vous invitons à le faire maintenant en lisant ce texte ou si vous avez besoin d’aide en prenant rendez-vous gratuitement avec Waltermelon BTP (précisez bien challenge de 5 semaines dans le formulaire de contact).

I. INNOVEZ!

Innovez ou périssez.

Lorsque vous lancez votre entreprise pour durer vous apportez une nouvelle valeur sur le marché. Cette valeur peut venir du produit, du design, de la communication, du prix, du service après-vente, etc, mais il s’agira toujours d’une innovation pour vos utilisateurs.

Même si votre démarche est un copycat (reprendre un concept qui fonctionne dans une zone géographique où il n’est pas présent) il s’agit d’une innovation. Vous proposez quelque chose qui jusque présent était inaccessible à un utilisateur. Imaginez que vous apportiez l’eau courante dans une région du monde qui n’en disposait pas encore. Il s’agit bien d’une innovation pour les habitants. Ou encore vous devenez le premier magasin à vendre des chaussures en ligne dans une zone particulière. Vous apportez une innovation, moins vitale certes, mais vous en apportez bien une.

Un entrepreneur pour réussir doit apporter une innovation sur le marché. Est-ce le cas pour une entreprise solidement établie?

Pendant longtemps l’entreprise Sony a été une réelle figure de l’innovation dans le milieu de la musique. A une époque où les constructeurs cherchaient à nous proposer les équipements les plus imposants possibles, Sony invente le walkman, nous permettant de nous déplacer en écoutant nos artistes préférés. Le succès est retentissant!

Walkman

Au cours des années, le produit continue d’évoluer mais au-fur-et-à-mesure, l’innovation se meurt, se résumant à des évolutions esthétiques. Un nouveau design est une innovation. Mais cela ne suffit pas pour contrer les innovations que produisent la concurrence, notamment celle d’Apple avec l’iPod. Aujourd’hui connaissez-vous un de vos ami qui choisirait  un walkman plutôt qu’un iPod?

Quel que soit le stade de votre entreprise si vous n’innovez pas vous périrez! L’innovation est un facteur clé de votre succès. Les entreprises qui connaissent les croissances les plus rapides proposent des innovations fortes et celles qui durent dans le temps ne cessent de se renouveler. Prenez les exemples d’Apple, Google ou encore Facebook, qui n’ont de cesse de nous proposer de nouveaux produits et de faire évoluer les précédents.

Est-ce que l’innovation est toujours garante du succès?

Webvan proposait à la fin des années 1990, de commander ces courses en ligne et de recevoir la livraison dans la journée. A l’époque il s’agissait du premier acteur à proposer ce type de service, le projet suscitera tellement d’enthousiasme que l’entreprise lèvera 800 millions de dollars! Les investisseurs et les dirigeants s’attendaient à un succès monumental!

Il a fallu seulement 24 mois pour que l’entreprise s’effondre et fasse faillite! 24 mois pour une entreprise qui a levée 800 millions de dollars! Vous arrivez à y croire?

Webvan restera toujours dans les esprits le Titanic de l’entrepreneuriat.

L’erreur du colosse est de ne pas avoir suffisamment considéré sa cible. A l’époque les consommateurs n’ont pas encore l’habitude des commandes en ligne, ils se méfient encore du paiement sur site et aiment bien voir un produit avant de l’acheter. Webvan a manqué du focus le plus essentiel, créer de la valeur pour les utilisateurs.

L’innovation pour l’innovation n’a aucun sens. Pour l’entrepreneur, le succès d’une innovation se prédit au degré de valeur ajoutée pour l’utilisateur.

ACTION I 

Rechercher des innovations pour votre offre en vous posant la question suivante :

« Comment pourrais-je rajouter de la valeur client à mon offre? »

Notez au moins 5 idées.

Si vous avez des difficultés à générer de nouvelles idées pensez à des catégories précises tels que le produit, une offre complémentaire, le design, la communication, le prix, le service après-vente, etc.

Vérifiez si votre entreprise ne possède pas des datas qui pourraient être un support à votre réflexion (déclinaisons des produits les plus vendus, membre d’un service plus performant, taux de réabonnements, etc).

II. COMMENT S’ASSURER QUE L’INNOVATION AJOUTE RÉELLEMENT DE LA VALEUR POUR LES UTILISATEURS?

Il suffirait donc d’écouter les utilisateurs que vous ciblez pour construire les offres qui connaîtront des ventes exceptionnelles? Rappelez-vous toujours de la réponse d’Henry Ford :  « si je n’avais écouté que mes clients, j’aurais inventé un cheval plus rapide ».

De manière classique les entreprises utilisent les focus-groups et les études de terrain. Si c’était suffisant les grands groupes qui utilisent les deux méthodes combinées devraient connaître des succès retentissants. On constate pourtant que les entreprises les plus innovantes, comme Apple, n’ont pas recours à ces méthodologies.

Nous pourrions écrire un article complet sur le manque de pertinence de ces deux démarches classiques mais aujourd’hui ce qui nous intéresse c’est de pouvoir répéter les actions qui produisent les bons résultats. L’étude du succès nous livre des clés.

steve jobs

Eric Ries à travers l’analyse de son succès en tant qu’entrepreneur (IMVU), consultant (DROPBOX), ainsi qu’à partir de l’analyse d’autres réussites monumentales (GROUPON), a mis en place la méthode Lean Startup qu’il nous livre dans son ouvrage du même nom.

Ce dernier comprend de nombreux exemples inspirants et proposent une analyse qui est un véritable support à l’innovation continue. Nous n’avons pas l’espace pour synthétiser l’ensemble de ce livre mais nous invitons toutes les personnes qui ont envie de réussir à le lire. Dans cet article nous nous concentrons sur les principales notions pour que vous agissiez maintenant.

Avant de démarrer il est essentiel de souligner que le Lean Startup n’est pas réservé aux startup. Le Lean Startup applique un esprit startup dont rêvent beaucoup de grandes entreprises et dont certaines l’appliquent.

La méthode est centrée sur la recherche d’informations. Si vous pensez que vos utilisateurs sont prêt à payer pour une innovation, le Lean Startup vous offre une méthodologie expérimentale pour avoir la réponse la plus pertinente, le plus rapidement  et en dépensant le moins d’argent possible. Belle promesse, n’est-ce pas?

La meilleure manière d’obtenir une réponse sur un produit est de le montrer. Pour réussir la prouesse de montrer un produit sans le construire en totalité, et parfois sans le construire du tout, le Lean Startup à développé le concept de Minimum Viable Product (MVP) en français le produit minimum viable.

Le MVP doit représenter la manière la plus simple de présenter la valeur ajoutée à l’adresse de vos clients. Il existe deux degrés de MVP, on les distinguera de la manière suivante :

– à faible fidélité pour démontrer l’intérêt du public.

– à haute fidélité pour approfondir les besoins et l’utilisation des clients.

Il est important que vous compreniez qu’il  s’agit de bien plus qu’une phase bêta. L’objectif n’est pas la validation technologique mais la recherche et la validation d’information.

Bertholet propose 8 façons de faire un MVP que nous reprenons ensemble, vous pouvez lire son article en cliquant ici et n’hésitez pas à parcourir son blog qui regorge d’excellentes informations.

1. Landing page + formulaire d’inscription. Il s’agit de créer une page unique où vous expliquez ce que sera votre offre et où vous proposez aux visiteurs de s’inscrire pour recevoir de plus amples informations.

Il est possible de le faire gratuitement et sans aucune compétence technique avec des solutions comme Launchrock.

Tim Ferris, auteur de la semaine de 4h, et entrepreneur a obtenu des résultats exceptionnels avec ce type d’approche. Ce qui lui a permis ,et vous permettra, à la fois de valider ses idées, générer une mailing list et de proposer des pré-commandes de son offre. Découvrez comment de manière plus précise dans son livre.

2. Jouer au concierge « en faisant à la main ». Par exemple, au début de son existence Groupon faisait tout humainement. Les fondateurs avaient créé un petit site sur wordpress et ils géraient tout. Aucun e-mail, aucune commande, aucun suivi n’était encore automatisé.

3. Disperser des pubs.  Pour mesurer l’intérêt des clients cibles vous pouvez créer des publicités et mesurer les réactions. L’idéal étant que la publicité renvoie vers une landing page (voir 1).

Aujourd’hui tous les projets peuvent atteindre une partie de leur cible en utilisant internet. Que le projet soit digital ou pas. Un fleuriste peut très bien vendre des fleurs en ligne et un coiffeur atteindre une clientèle par internet. Ce qui est génial puisque vous y disposez d’un ensemble d’outils de communication gratuit. Vous pouvez communiquer sur les réseaux sociaux, les sites d’annonces comme le bon coin, les blogs,etc.

Cette approche vous permet également de tester différents messages et de commencer à optimiser votre communication. Par exemple, si votre projet à deux plus values, vous pouvez faire deux messages, l’un mettant plus en valeur l’une des deux et l’autre faisant l’inverse. Vous comprendrez ainsi laquelle est la plus accrocheuse pour les utilisateurs.

4. Faire une vidéo démo. Dropbox a prouvé son concept en utilisant ce type de MVP. La vidéo démo peut vous permettre de tester le concept, le design mais aussi de présenter différentes versions.

5. Tester dans une rue ou un quartier. « Si vous offrez des services, ou un produit particulier, vous avez la possibilité de faire croire, à l’échelle d’une rue ou d’un quartier, que votre entreprise existe vraiment. Imprimez des flyers et diffusez-les systématiquement dans les boites aux lettres et magasins, passez vous présenter dans les entreprises, éventuellement faites de la distribution « à la main » ou sur les pare-brises… avec un numéro de contact. Si après quelques jours personne ne vous a appelé c’est peut-être qu’il n’y a pas de besoin (ou que vous êtes dans le mauvais quartier). » cf article de Bertholet

6. Frankenstein-style. Pour former le parcours de votre offre faites des copies d’écran des sites et applications que vous appréciez

7. Objet 3D. Imprimez votre produit! Les imprimantes 3D sont de plus en plus accessibles et la plupart des grandes villes de France compte aujourd’hui des FabLabs qui peuvent vous aider. Trouver un FabLab près de chez vous en cliquant ici.

8. Faire du contenu. Créer un blog ou une newsletter vous permet également de tester de nombreuses idées. L’avantage de cette approche est la gratuité, l’accessibilité, la création de mailing list et vous permet également d’atteindre vos futurs prospects une première fois. Vous en avez marre des exemples déjà passés? Regardez un exemple vivant : Muzrs.

Nous vous en proposons une manière supplémentaire de rechercher l’information mais qui n’est pas exactement une MVP (la favorite de WalterMelon BTP) :

9. Faites une étude. L’étude fait partie des classiques mais vous pouvez  la transformer en expérience Lean Startup. Nous prenons l’exemple d’une personne qui souhaite vendre un nouveau service commercial :

Etape 1 : définir 100 entreprises que vous souhaitez transformer en clients (vous pouvez faire moins en fonction de votre secteur et de vos ressources à disposition. Toutefois garder à l’esprit que tout le monde ne vous répondra pas).

Prenons les 100 plus grandes entreprises de France.

Etape 2 : définir le thème de votre étude en fonction de ce que nous voulons apprendre.

Ici nous nous intéressons à la transformation des prospects. Nous interrogerons nos futurs clients, sur les problématiques qu’ils connaissent, le budget alloué en moyenne, les ambitions futures, etc.

Etape 3 : synthèse de la réponse et création de l’étude

Etape 4 : envoi de l’étude aux entreprises participantes.

Avantages :

– gratuit ou presque.

– informations validées finement.

– création d’un rapport positif. Vous avez commencé par donner.

– création d’une base de données qualifiée.

– connaissance des besoins et perceptions de votre futur client

(Chet Holmes propose une méthodologie orientée prospection pour atteindre ce résultat dans son livre).

ACTION II 

Reprenez les actions de l’action I et définissez quels types de MVP est le plus pertinent pour vous.

Gardez à l’esprit qu’un MVP n’a pas besoin d’être parfait, il a besoin de mettre en valeur l’avantage que vous procurez.

Si vous choisissez l’action 9, dites-le nous par e-mail, ça nous fera plaisir : pierre@waltermelon.fr

Pour ne pas tomber dans la procrastination de la perfection regardez les premières pages moches des entreprises géniales en cliquant ici.

google

(La première page de google.)

Nous avons appris à définir le type d’innovation qui vous mènera au succès. Il s’agit des innovations qui ajoutent de la valeur pour les utilisateurs.

Nous avons vu 9 exemples pour utiliser une demande efficace, rapide et peu coûteuse pour s’assurer d’avoir trouvé les bonnes innovations.

Maintenant nous allons voir la roue de l’innovation.

III. LA ROUE DE L’INNOVATION (OU BOUCLE DU FEEDBACK)

La boucle du feed-back

Lorsque nous vous avons définit le MVP comme un concept puissant pour tester vos idées nous avons simplifié. Le MVP vous apporte plus. Lorsque vous mesurez la réaction de vos futurs utilisateurs vous validez ou non des hypothèses, mais vous allez également générer de nouvelles idées en observant les réactions.

Comme le représente le schéma nous avons 3 étapes : construire, mesurer, apprendre. Eric Ries parle de boucle du feed-back, nous préférons parler de roue, pour souligner la puissance de ces simples 3 étapes.

Si vous utilisez systématiquement cette roue vous avancerez vers des développements incroyables! Des entreprises comme Facebook, Dropbox, Zappos ou encore IMVU, sont arrivés à des niveaux incroyables en gardant cette dynamique.

L’idée vous parait trop simple? N’oubliez pas, si vous ne le faites pas, vous ne le savez pas. L’exécution vous demande une discipline à la fois analytique et psychologique.

Mais la récompense est grandiose! Vous construisez rapidement un outil pour tester vos idées, vous validez ou invalidez vos hypothèses en mesurant la réaction des utilisateurs, vous générez de nouvelles idées, pour créer un produit encore plus innovant! En adoptant la discipline idée/produit/données vous vous ouvrez à un monde d’innovation infini!

Photographie de l'artiste Joy Klasen

(Photographie de l’artiste Joy Klasen)

ACTION III

Construisez votre MVP! Testez vos idées maintenant!

C’est la première fois que vous vous engagez dans ce type d’action et vous avez besoin d’un regard extérieur? Ecrivez-nous à pierre@waltermelon.fr

L’article « la maîtrise de l’innovation : innovez ou périssez! » est un extrait du programme « la maîtrise de la croissance » qui est administré par Waltermelon BTP. « La maîtrise de l’innovation : innovez ou périssez! fait partie de la deuxième semaine. » Vous pouvez vous inscrire au 5 semaines en inscrivant votre e-mail dans le formulaire ci-dessous ou en savoir plus en cliquant ici.

Entreprenez avec Passion,

Pierre Conreaux

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s